Entretien avec F. Robert le 18 avril 2018

Compte-rendu de l’entretien avec Fabien Robert le 18 avril 2018,                à la Mairie de Quartier NANSOUTY/SAINT GENES

Document rédigé par Lionel GROSSMANN, Vice-président de l’association.

Etaient présents:

  • pour la Mairie : Fabien ROBERT : Maire Adjoint,  Herbert HOUINOU :  Secrétaire Général de Quartier, Marie-Catherine PLAZANET : Assistante de F.ROBERT.
  • pour l’Association : Anne-Marie MONOMAKHOFF : Présidente,  André MANEN : Vice-Président, Lionel GROSSMANN : Vice-Président                                                             

Début de la réunion 11 heures.

F.ROBERT ouvre la séance en rappelant les échanges que nous avons déjà eus sur différents sujets et notamment la dernière réunion du 5 avril sur la Propreté pour laquelle il devait d’ailleurs faire un compte rendu. Il s’est engagé à le faire mais reconnaît être quelque peu en retard.

Il a pris note de la constitution du nouveau bureau,  nous souhaite la bienvenue. Il rappelle l’intérêt des Associations de quartier qui font ‘’remonter’’ des infos, des dysfonctionnements, des humeurs et permettent d’améliorer notre ‘’vivre ensemble’’.

F.ROBERT évoque le courrier de notre Association du 4 avril marquant notre surprise d’une remise en cause de la position du Maire sur le maintien de la rue de Pessac en double sens ! Il va par la suite y répondre.

A.M.MONOMAKHOFF présente le nouveau bureau et nous en profitons pour, en quelques mots, nous présenter individuellement.

Anne-Marie rappelle les objectifs principaux de l’Association :

  • Promouvoir le Bien-Vivre ensemble dans notre quartier
  • Faire-valoir le point de vue et défendre les intérêts des riverains
  • Fédérer des initiatives (animations, fêtes de rue…)
  • Travailler ensemble sur les problèmes de Sécurité, de circulation, de stationnement, de propreté…
  • Diffuser et faire remonter des informations.
  • Se rapprocher des autres Associations.

Nous mettons en avant le fait qu’en 6 mois seulement, 104 personnes sont venues rejoindre l’Association et que nous nous sommes fixés un objectif ambitieux de croissance

Premier sujet abordé : La Circulation.

Nous avons de façon claire rappelé la position de l’Association sur ce sujet, à savoir que nous considérions que seul un Plan Global de Circulation dans le quartier pouvait avoir un sens et que l’on ne pouvait pas aborder cette problématique rue par rue.

Anne-Marie a de surcroît précisé que nous souhaitions une circulation fluide et sécurisée pour tous : piétons, vélos, motos, voitures, transports en commun.

F.ROBERT : il existe effectivement un Plan Global mais celui-ci ne peut s’effectuer que groupe de rues par groupes de rues. Il constate des intérêts très divergents entre les habitants de chaque rue. Ce qui lui interdit d’avancer via un consensus global. On comprend, en ce qui concerne la rue de Pessac, qu’il a été extrêmement choqué lors de la dernière réunion qu’il a eue avec ses riverains par sa mise en cause directe avec des propos très agressifs laissant entendre qu’il favoriserait notre Association habitant lui- même dans notre périmètre ? Il n’apparaît pas du tout dans ses propos qu’un quelconque changement de sens de circulation de la rue Saint Genès soit à l’ordre du jour. Il rappelle qu’effectivement les études d’impact ne présentent que des inconvénients à un changement de sens de la rue St Genès. Il se trouve un peu dans une impasse compte tenu de l’attitude des riverains Pessac. Il leur propose une solution qui a le mérite d’être financée puisqu’il dispose d’un budget voté de 1 M€ (suppression de places de stationnement, mise en vitesse limitée à 30 kms/h, ralentisseurs, nouvelle signalétique et ce sur une petite partie seulement de la rue notamment celle entrante par Costedoat). Cette proposition est refusée, les riverains restant fixés sur la mise en sens unique. 

Il devrait nous fournir les dernières études sur la circulation dans le quartier et nous donne l’info sur la baisse importante de circulation des véhicules ces dernières années.

Deuxième sujet : Le Stationnement

André MANEN rappelle que nous ne sommes pas opposés au stationnement payant, qu’il a ses vertus, mais que des aménagements devraient pouvoir se faire tant en matière de communication sur l’utilisation des bornes et l’application EasyPark que sur des tarifs adaptés aux visites professionnelles, amicales ou familiales.

Nous sommes convenus de revenir sur ce sujet avec des propositions et idées d’ici septembre d’ailleurs, la Mairie a mis en place un Comité de Régulation auquel les propositions seront transmises.

F. ROBERT nous informe qu’un dossier complet, spécial stationnement se trouve dans le dernier magazine Bordeaux Mag n° 453 d’avril – pages : 16 à 21

  • Deux grandes zones : rouge pour l’hyper centre et verte pour le reste de la ville.
  • Un tarif préférentiel a été créé pour 4 heures de stationnement à 13,60 € en zone verte et 15 € en rouge.
  • La Mairie réfléchit à un système de macaron visiteur.
  • Création de tarifs préférentiels pour les médecins, infirmiers , kiné et les artisans et commerçants.

F.ROBERT évoque des difficultés dans l’application de zones payantes sur les boulevards qui avaient prévu d’en être exclus, avec des quartiers payants et d’autres non, entraînant des risques d’encombrement vers les zones non payantes proches des zones payantes.

Il ne faut pas perdre de vue que l’objectif de Bordeaux comme celui de toute les grandes villes est de réduire le volume de circulation des voitures donc de stationnements au profit des transports en commun, des vélos et de la marche à pied.

Troisième sujet : La Propreté

L.GROSSMANN rappelle que nos rues sont particulièrement sales avec des poubelles non rentrées, des déjections canines, des détritus sur les trottoirs. Les rues ne sont pas assez nettoyées par les services municipaux et particulièrement les trottoirs ou des déchets ou ordures peuvent y rester des semaines entières sans être enlevés. Il manque des bornes pour les sachets des déjections canines.

On remarque en accord avec le Maire que les riverains doivent avoir bien sûr un comportement citoyen mais que les sanctions prévues ne sont pas ou rarement appliquées.  FR nous informe qu’ils commencent à appliquer des sanctions et amendes : exemple récemment rue de Marmande sur des poubelles qui restaient   systématiquement dans la rue. Trois courriers d’avertissements de la Mairie sont suivis d’une amende de 110 €

Quatrième sujet : Animation

Nous avons exprimé notre souhait de participer à l’Arty Garden Party.  F.ROBERT nous a donné son accord et a donc demandé à son assistante Marie-Catherine Plazanet de nous réserver une tente de 3 m X 3 m ainsi que 2 tables et 4 chaises. 

Cette fête se déroulera dans les Jardin des Dames de la Foi (du 8 au 10/06) , Vendredi 8 juin à partir de 18 h jusqu’à minuit, Samedi 9 juin de 10 h à minuit, Dimanche 10 juin de 10h à 17 h 30.  Au programme : Musique, olympiade, expo photos, démonstrations sportives, Bar, concert Gospel, Maquillage enfants, astronomie, picnic. Vide grenier à la Villa Pia. Une réunion purement technique sur l’Arty Garden Party aura lieu le 22 mai 2018 à laquelle nous n’avons pas besoin d’assister.

Nous proposons d’organiser une Tombola. Il faut que notre programme soit défini avant lundi 23 avril afin que la Mairie puisse imprimer les flyers.  Cette participation suppose donc un investissement de quelques adhérents pour tenir le stand, présenter l’Association, recueillir de nouvelles adhésions et animer la Tombola.

En conclusion F.ROBERT rappelle qu’il existe des Comités de Quartier , il souhaiterait qu’un membre de notre bureau en devienne permanent. La prochaine réunion de ce comité aura lieu le 15/05/2018 à la Villa Pia. 

Il faudrait aussi que nous soyons destinataires de la News Letter de la Mairie. Il propose que nous participions à la visite de la Mairie de quartier organisée par Hugo Lacqui. Nous devons pour fluidifier nos échanges et être dans la boucle de toutes les infos de la Mairie donner à Marie-Catherine Plazanet la liste des membres du bureau avec toutes leurs coordonnées.

Sur nos agendas : prochaine réunion prévue avec FR le mardi 29 mai à 10 h dans son bureau à l’Hôtel de Ville.

Fin de la Réunion à 12 h 10 – 

 

Propreté – RV avec F.Robert

ATELIER PROPRETÉ – Rendez-vous avec Fabien Robert le 5 avril 2018 – Compte rendu

Le Bureau ayant transmis à Monsieur Fabien Robert le rapport de l’Atelier propreté, le Maire-adjoint a souhaité rencontrer l’Association sur ce sujet. Rendez-vous a été pris avec Michel Kas – Responsable Propreté pour l’Association – et Anne-Marie Monomakhoff – Présidente – ce jeudi 5 avril à 9h30.

Ci-après le compte rendu de cette réunion, établi à partir de la grille du rapport qui a servi de fil conducteur de la réunion.

 1 –Les équipements mis à notre disposition dans le quartier pour contribuer à la propreté ?

Les équipements sont trop souvent insuffisants ou inadaptés.

Les quelques cendriers comptés résultent d’initiatives privées (prés des établissements scolaires) et ne sont pas vidés régulièrement.

  • Equiper en cendriers + panneau de campagne anti- tabac (voir rue de Saint Genès, institut Bergonié et Lycée Legrand) les abords des lycées et collèges.
  • Interdire de fumer dans le jardin des Dames de la foi fréquenté par des personnes vulnérables (enfants, personnes âgées).
  • Equiper les arrêts de bus en poubelles-cendriers et non en poubelles plastique.

Fabien Robert prend note du constat et de la disparité selon les rues. Il propose de revoir la mise en place de poubelles-cendriers supplémentaires lors des réaménagements de rue, tout en attirant l’attention sur les coûts (équipement, ramassage, entretien).

Pour les cendriers, nous avons évoqué l’expérience d’EcoMégots, avec une priorité à proximité des établissements scolaires et des arrêts de bus. Il doit rencontrer l’Association EcoMégots- qui mène une première action Rive droite –  pour voir leur capacité à faire et leur proposer une rencontre avec notre association.

Pour le Jardin des Dames de la Foi, il va s’assurer que les espaces Jeux pour les enfants sont en zone non-fumeur, mais n’est pas favorable à une interdiction générale.

Pour les campagnes anti-tabac et anti-pollution, il se renseigne auprès des chefs d’établissements pour savoir quelles actions ils mènent en ce sens auprès des élèves.

2-  En dehors des abords du jardin des Dames de la foi qui offre pour les chiens du voisinage un espace équipé de distributeurs de sacs, les déjections canines posent de véritables problèmes de propreté urbaine et d’environnement, d’hygiène et de sécurité.

  • Multiplier les distributeurs de sachets de ramasse déjections canines dans tout le quartier.
  • Faire une campagne d’affichage ciblée déjections canines sur les trottoirs et rappeler les sanctions encourues en cas d’infraction.

 Les distributeurs, les sacs et l’entretien coûtent très cher (plus de 200 000 € par an). Il estime que c’est à chaque propriétaire de supporter tous les coûts de son chien. Face à la demande de nettoyage, il va voir les services pour organiser un nettoiement.

 Certains trottoirs ne sont jamais nettoyés par les services municipaux, ou le travail est très mal fait.

  • Revoir la méthode de nettoyage trottoirs + chaussées et non uniquement chaussées.
  • Mettre en place et réaliser régulièrement des revues de propreté conjointes citoyens / responsable services de nettoiement / élus (si nécessaire). Proposition de fiche EVAL PROPRETE jointe.

F.Robert a rappelé que le nouveau Plan Propreté prendrait effet en septembre prochain. Cela permettra le redéploiement des ressources (environ 100 agents) sur l’ensemble des quartiers périphériques, avec une augmentation des fréquences de nettoyage des rues et des trottoirs. La privatisation du nettoiement du centre historique permettra également une comparaison des résultats et des méthodes et leur une adaptation éventuelle. Il nous a précisé que l’ensemble du management de ces services a été changé.

Il s’est montré intéressé par l’idée de revue de propreté, a évoqué les « déambulations » faites avec les membres du Comité de quartier avant les réunions. Il se renseigne aussi sur les relations de la Ville avec l’Association des Villes pour la Propreté Urbaine pour savoir si Bordeaux y adhère et a demandé à disposer du projet de revue simplifié établi par Michel Kas.

A noter : de telles revues nécessitent l’implication de riverains. Michel Kas est prêt à accompagner les premières revues. 

Le Maire-adjoint propose également que notre Association participe à la Commission Permanente du Comité de Quartier où 20 personnes sont tirées au sort et 20 sont désignées parmi les forces « actives » du quartier. Le Président de cette Commission est Régis Chauffat.

 

poubelle débordante 3 – Corrélation très forte entre la présence permanente de poubelles qui ne sont jamais rentrées et la saleté des trottoirs.

Nous avons soulevé les imprécisions de la règlementation. Il nous a précisé qu’il pouvait y avoir verbalisation – validée par le procureur- effectuée par des agents assermentés quand les poubelles restent sur les trottoirs en dehors des jours de collecte. Des avertissements et des amendes ont été récemment prononcés.

La Mairie met en place une brigade de verbalisation d’une vingtaine de personnes assermentées. Quand il y a des dépôts sauvages, des recherches peuvent être effectuées pour identifier les contrevenants.

4 -Impliquer les ASVP pour faire respecter les règles conformément à la circulaire du 28/4/2017, (cf extrait du code de la santé publique. L’article L. 1312-1 du code de la santé publique (dernier alinéa) donne compétence aux ASVP pour relever par rapports les contraventions aux dispositions des règlements sanitaires relatives à la propreté des voies et espaces publics)

Face à notre observation selon laquelle on ne voit plus d’ASVP dans le quartier, il nous a expliqué   que :

  • Certains, sous statut de contractuel, ont été redéployés parmi « les gilets rouges » en tant que salariés de l’entreprise
  • Certains, sous statut de titulaire, sont en formation pour être redéployés en septembre vers la police municipale pour exercer des missions de contrôle de l’espace public, notamment de contrôle social (incivilités, surveillance nocturne…) Cette police municipale va être partiellement territorialisée et quatre permanents seront affectés à la Mairie de Quartier Nansouty-Saint Genès, avec une rotation tous les trois ans.

 

Le Maire-adjoint nous a confirmé que le « Monsieur Propreté » de la Mairie de Bordeaux est Jean-Louis David, dans le cadre de sa délégation Proximité, avec l’assistance de la conseillère municipale Mme Givernaud qui est aussi sur la Mairie de quartier Nansouty Saint Genès.

Pour la communication, nous lui avons suggéré d’utiliser de façon récurrente Bordeaux Mag pour publier systématiquement une page Propreté.  Il en a pris note et a semblé intéressé.

 Fabien Robert s’est engagé à nous envoyer un compte rendu écrit de notre entrevue.  Dès qu’il en disposera, il nous adressera les impacts du plan Propreté pour notre quartier. Un suivi des actions sera mis en place.

 

 

Propreté – Donnez votre avis !

          

ATELIER PROPRETÉ 

Bordeaux Métropole et la mairie de Bordeaux déploient depuis quelques semaines une campagne de communication destinée à faire évoluer les comportements en matière de propreté de l’espace public.
L’objectif est ambitieux encore faut-il se donner les moyens de l’atteindre !

Notre association s’est engagée résolument sur le créneau de la propreté et veut interpeller les élus sur ce sujet. Vous trouverez ci-après :

  • un constat des équipements du quartier 
  • une série de propositions 
  • en fin d’article, un lien vers une enquête pour recueillir votre avis sur ces propositions, ainsi que vos suggestions . Plus les réponses seront nombreuses, plus nous aurons de poids auprès des élus
  • Vous pouvez aussi adresser des commentaires complémentaires.

I -Les équipements mis à notre disposition dans le quartier pour y contribuer 

cf. tableau joint, cliquer sur le lien suivant (puis sur l’étiquette qui apparaît) : 1801 relevé équipements propreté   En résumé:

  • corbeilles publiques : 15 au Jardin des dames de la foi, 11 rue de Pessac, 8 rue de Saint-Genès, 7 rue des Treuils près du lycée, une quinzaine répartie dans d’autres rues, une vingtaine de rues sans équipement.
  • sacs à déjections canines : 2 au Jardin des dames de la foi, rien ailleurs !
  • cendriers publics : seulement 2 rue de Saint-Genès et 4 rue des Treuils, près des lycées…

II – Constats / Recommandations :

Les équipements sont trop souvent insuffisants ou inadaptés.

1-Cendriers : Peu de cendriers publics + quelques initiatives privées près des établissements scolaires.

 Équiper en cendriers + panneau de campagne anti- tabac les abords des lycées et collèges (cf. rue de Saint-Genès, Institut Bergonié et Lycée A. Le Grand)

 Interdire de fumer dans le jardin des Dames de la foi fréquenté par des personnes vulnérables (enfants, personnes âgées).

 Équiper les arrêts de bus en poubelles-cendriers et non en poubelles plastique.

2- Déjections canines : en dehors des abords du jardin des Dames de la foi qui offre pour les chiens du voisinage un espace équipé de distributeurs de sacs, les déjections canines posent de véritables problèmes de propreté urbaine et d’environnement, d’hygiène et de sécurité.

 Multiplier les distributeurs de sachets de ramasse déjections canines dans tout le quartier. Seulement 3 distributeurs contre 181 sur l’ensemble de Bordeaux. Voir répartition sur le site Bordeaux.fr http://plan.bordeaux.fr/bordeaux/?context=FRkx à noter que ce plan n’est pas mis à jour ex : 1 distributeur est mentionné rue Cadroin alors qu’il n’y en a pas.

 Faire une campagne ciblée « déjections canines » par autocollants sur les équipements publics (parcmètres, poubelles, …) rappelant les sanctions encourues en cas d’infraction. Cf. exemple ci-dessus.

3-Nettoyage des trottoirs : certains trottoirs ne sont  jamais nettoyés par les services municipaux ou le travail est très mal fait.

 Revoir la méthode de nettoyage trottoirs + chaussées et non uniquement chaussées.

 Mettre en place et réaliser régulièrement des revues de propreté conjointes citoyens / responsable services de nettoiement / élus (si nécessaire). Proposition de fiche REVUE PROPRETE jointe – cliquer  sur le lien suivant puis sur l’étiquette qui apparaît:  grille évaluation propreté  (fiche établie à partir de documents publiés par l’Association des Villes pour la Propreté Urbaine).

4-Poubellescorrélation très forte entre la présence de poubelles qui ne sont jamais rentrées et la saleté des trottoirs. Facile à repérer mais pourtant rien n’est fait !

 Faire une campagne d’informations via 1 dépliant ou autocollant ou Bordeaux Mag rappelant l’utilisation des poubelles, les consignes de tri sélectif et obligations de chacun aux abords de son habitat (responsabilité engagée en cas de problème).

5-Impliquer les ASVP pour faire respecter les règles conformément à la circulaire du 28/4/2017, voir extrait ci-après du code de la santé publique.
• L’article L. 1312-1 du code de la santé publique (dernier alinéa) donne compétence aux ASVP pour relever par rapports les contraventions aux dispositions des règlements sanitaires relatives à la propreté des voies et espaces publics.

III – Accédez à l’enquête et apportez vos avis et suggestions

1 – soit vous répondez directement depuis le blog

  • cliquez sur le lien ci-dessous, une étiquette apparaît, cliquer dessus, elle donne accès au formulaire : Ici ,
  • cochez les cases rondes des propositions que vous validez,
  • entrez vos arguments et suggestions,
  • envoyez( bouton en bas du formulaire)

2 – ou  bien  vous imprimez le document  et vous le faites parvenir à l’Association

  • cliquez sur le lien ci-dessous, une étiquette apparaît, cliquer dessus, elle donne accès au formulaire en PDF : 1801 Avis propreté
  •  remplissez-le manuellement
  • et déposez le au siège de l’association, 21 rue de St Genès, Bordeaux
  • ou scannez le et envoyez le par mail à l’adresse ci-après ( à recopier dans votre messagerie si celle-ci ne s’ouvre pas automatiquement – cela dépend de la configuration de votre ordinateur, tablette ou smartphone) : contact-proprete@asso-quartier-stgenes.org

D’avance un grand merci à tous.

Saisine du Maire-adjoint sur la circulation et la propreté

Suite au compte-rendu des ateliers propreté & stationnement, le Bureau a adressé le 22 décembre un courrier  à Monsieur Fabien Robert, Maire de quartier relatif à la circulation de la rue Mazarin (passage en zone 30) et à la propreté du quartier.  Accéder :

Ateliers Propreté et stationnement – Réunion du 24 novembre 2017

Participants : Christine Toussaint, Julie Dutauzia, Quitterie Aubertin, Thierry d’Arlot, Michel Kas

Présentation des participants

Notre mission :

Centraliser les situations anormales en terme de propreté / stationnement
Proposer au bureau de l’association des solutions argumentées et réalisables.
Participer aux travaux d’autres associations pour les sujets nous concernant.
Mode de fonctionnement :
Communication par courriel, réunion tous les 2 mois ou à la demande
Validation des propositions par le bureau et suite pour action.

Problèmes identifiés

A/ PROPRETE

Nettoyer les trottoirs plutôt que les chaussées. Certains trottoirs ne sont jamais nettoyés.
Perception particulièrement négative pour les déjections canines dans toutes les rues. Idem pour les mégots et déchets alimentaires dans le secteur lycée Saint-Genès et jardin des Dames de la foi. Absence de poubelles publiques, de distributeurs de sacs canins et cendriers publics dans les rues du quartier
 Thierry et Michel font l’inventaire pour les 39 rues objectif : 15/12/2017
 Intervention auprès du conseil de direction du lycée et demande de sensibilisation à la propreté / pollution de tous les élèves du quartier. (Qui comment à définir)
Sacrifier quelques places de stationnement voitures pour y mettre des containers destinés à la collecte des surplus de déchets au lieu de les laisser sur les trottoirs.

Mettre en application la circulaire du 28 avril 2017 sur le rôle des agents de surveillance de la voie publique (ASVP) -> Faire lettre à Monsieur le maire de Bordeaux
Extrait Circulaire du 28/4/2017
Rôle des agents de surveillance de la voie publique
2. – Des missions de verbalisation dans des domaines particuliers.
2.-1. Des compétences attribuées aux ASVP par plusieurs codes.
Le code de la route
détermine leur intervention par rapport au stationnement, et aux assurances des véhicules (articles L. 130-4, 3° et R. 130-4 du code de la route
Le code des transports.
L’article L. 2241-1 (II, 3°) du code des transports donne compétence aux ASVP pour constater les contraventions aux dispositions des arrêtés de l’autorité administrative compétente de l’Etat concernant la circulation, l’arrêt et le stationnement des véhicules dans les cours des gares.
Le code de la santé publique.
L’article L. 1312-1 du code de la santé publique (dernier alinéa) donne compétence aux ASVP pour relever par rapports les contraventions aux dispositions des règlements sanitaires relatives à la propreté des voies et espaces publics

B/ STATIONNEMENT – CIRCULATION

Demande des abonnés résidents pour bénéficier d’un macaron ou d’une autorisation temporaire et supplémentaire, pour artisans, visites familiales, amicales…
Aménager des zones de stationnement réservés aux motos / scooters sur la chaussée pour éviter le stationnement sur les trottoirs lorsque ceux-ci sont étroits.
Passage en limitation 30 km/h pour le quartier et en particulier pour la rue Mazarin étroite et à double sens de circulation. Une mise en place rapide doit être possible puisque cela vient d’être fait rue de Villedieu.