Entretien avec F.Robert du 5/09/2018 -extrait circulation

I – CIRCULATION –

Présentation par François Freynet 

La circulation s’inscrit dans la stratégie de MOBILITE de la Métropole qui est traitée à cette échelle avec évidemment des implications sur le quartier et réciproquement. Les documents d’urbanisme appuient cette stratégie :  PLU (plan local d’urbanisme),  PDU (plan de déplacements urbains), et A21 (Agenda 21 – développement durable)

Constat : les déplacements de tous types (auto, vélo, piéton, TC transports en commun…) ne font que croître et sont évalués à 270 000 /jour dans la métropole ( cf enquête ménages déplacements  en 2009 et version simplifiée en 2017)

L’objectif est d’en faire évoluer la répartition en la différenciant selon les zones (Bordeaux centre, couronne entre boulevards et rocade, extérieur de la rocade), chacune d’elle implique des aménagements et équipements adaptés (TC(transports en commun), voiries,…)

1 -Répartition des déplacements – Constats et Objectifs
mode Métropole Bordeaux
2009 obj.2020 obj. 2050 2017
voiture 59% 45% 33% 23%
TC 11% 15% 20% 15%
Vélo 4% 15% 18% 13%
marche 24% 25% 29% 42%
2- Stratégie globale intra-boulevards:
  • accroître la marche à pied
  • accroître l’usage du vélo
  • stabiliser ou augmenter les TC (pbs de coût)
  • diminuer l’utilisation de la voiture
  • et déplacer la limite des usages des cours vers les  boulevards, avec une priorisation des bus.

Cela se traduit par des mesures pour :

  • renforcer l’efficacité des réseaux de TC
  • Rationaliser l’usage de la voiture
  • Déployer une politique de stationnement cohérente (qui influe directement sur la mobilité automobile)
  • Développer les potentiels des modes doux
  • Rendre les TC accessibles pour tous (PH – sécurité…)
3- Développer les transports en commun(TC)
  • Projet de bus HNS ( à haut niveau de service – majoritairement en site propre) avec passage cours Aristide Briand
  • extension du Tram C vers l’aéroport et St Médard en Jalles
  • Création de liaisons bus efficaces inter universités

Problème majeur: espace contraint des Boulevards-

4 – Faire baisser la circulation intra boulevards de 1% par an

La métropole distingue 4 niveaux de rues:

  • intercommunales
  • inter pénétrantes, dans le quartier: Pessac, St Genès, Villedieu, Costedoat
  • inter quartiers : rues de Talence, Argonne, Tondu, et « petite rocade »(Louis Mie, Cadroin…)
  • petites rues.

Objectifs :

  • Prioriser la fluidité des voies structurantes (inter-pénétrantes)
  • Supprimer ou simplifier les carrefours à feu
  • apaiser les voies inter quartiers et les petites rues

En ce qui concerne les outils de simulation des flux de circulation,

Ils sont utilisés avant toute décision pour en évaluer les impacts, ils s’appuient sur des comptages précis. Leurs hypothèses font ensuite l’objet de validations à partir d’observations dans la réalité, qui confirment en général les tendances escomptées.

5-  Zone 30

Etudes et travaux sont prévus en 2019 dans notre quartier. Il ne faut pas attendre de gros travaux. La zone 30 implique :

  • priorité à droite aux croisements
  • contresens autorisé des vélos
  • quelques ralentisseurs et dos d’âne, le cas échéant
  • une signalisation au démarrage, en prenant en compte que trop de signalétique nuit à la perception de l’information.

Des réunions d’information, comportant quelques aspects de concertation se tiendront au préalable.

Pour les travaux Costedoat et Haut de la rue de Pessac, les travaux seront réalisés d’ici 2020 pour l’un des deux chantiers (lequel non encore précisé)

6 – Face à nos réactions sur le côté accidentogène des pistes cyclables,

 mal individualisées et pas protégées, M.Freynet nous répond avec des éléments d’analyse technique, tout en reconnaissant qu’il peut y avoir d’autres aspects, sociaux, comportementaux, etc. qu’élus, associations, citoyens peuvent ressentir, exprimer et pour lesquels certaines dispositions sont discutées.

Les services relèvent 1400 accidents par an sur la voie publique donnant lieu à intervention des secours. Les zones ou points accidentogènes sont connus et font l’objet de mesures. Il y a 20 accidents mortels de vélo par an, tous à des carrefours et particulièrement lorsque les voitures tournent à droite compte tenu d’un angle mort de visibilité. Peu de voitures respectent les « sas vélo » aux feux et beaucoup de vélos réagissent comme des piétons aux carrefours à feux, en passant au rouge.

L’effet anxiogène qu’induit le mélange des circulations voiture et vélo a comme conséquence d’amener chacun  faire plus attention, et en final d’accroître la sécurisation des lieux !

2      – STATIONNEMENT

Nous insistons sur les cinq priorités ressorties de l’enquête stationnement que nous avons lancée fin août :

  • des heures gratuites avec les abonnements pour accueillir famille et amis
  • des tarifs interventions courtes pour les artisans,
  • un abonnement par taxe d’habitation (maison, garage, local ou parking) et non par foyer fiscal
  • des heures gratuites quand on dispose d’un garage ou d’un parking
  • un accès gratuit à une seconde zone de même tarif pour tout abonnement…

Fabien Robert

  • nous répond qu’il existe un tarif pour les interventions courtes des artisans non bordelais (13€50 pour 4 heures) , ainsi que des tarifs à la surface occupée  à la journée, la semaine et le mois, en plus des abonnements stationnement pour les artisans bordelais.
  • se dit favorable à un crédit d’heures et un macaron pour recevoir famille et amis,
  • est partisan de l’extension des zones de stationnement dans un même périmètre tarifaire,
  • se montre interrogatif sur le rattachement d’un abonnement  à une TH quelle qu’elle soit ( maison, local, garage) plus qu’à un foyer fiscal pour le droit à un abonnement stationnement,
  • ne voit pas comment la mairie pourrait accorder des heures de stationnement liées à l’occupation d’un garage
  • est surpris que les garages distants du domicile puissent être surtaxés comme résidence secondaire, mais indique que cette taxe est du ressort des services fiscaux et pas de la ville…

Il transmettra nos observations au Comité de régulation du stationnement et est intéressé par les résultats finaux de notre enquête.

Documents relatifs à la circulation des rues de Pessac et Saint Genès

À la demande de Fabien Robert, la communauté urbaine de Bordeaux nous a transmis tous les documents relatifs à la circulation des rues de Pessac et de Saint Genès:

Accidentologie:

Avis SDIS:

Projet rue de Pessac:

Trafics et simulations:

Entretien avec F. Robert le 18 avril 2018

Compte-rendu de l’entretien avec Fabien Robert le 18 avril 2018,                à la Mairie de Quartier NANSOUTY/SAINT GENES

Document rédigé par Lionel GROSSMANN, Vice-président de l’association.

Etaient présents:

  • pour la Mairie : Fabien ROBERT : Maire Adjoint,  Herbert HOUINOU :  Secrétaire Général de Quartier, Marie-Catherine PLAZANET : Assistante de F.ROBERT.
  • pour l’Association : Anne-Marie MONOMAKHOFF : Présidente,  André MANEN : Vice-Président, Lionel GROSSMANN : Vice-Président                                                             

Début de la réunion 11 heures.

F.ROBERT ouvre la séance en rappelant les échanges que nous avons déjà eus sur différents sujets et notamment la dernière réunion du 5 avril sur la Propreté pour laquelle il devait d’ailleurs faire un compte rendu. Il s’est engagé à le faire mais reconnaît être quelque peu en retard.

Il a pris note de la constitution du nouveau bureau,  nous souhaite la bienvenue. Il rappelle l’intérêt des Associations de quartier qui font ‘’remonter’’ des infos, des dysfonctionnements, des humeurs et permettent d’améliorer notre ‘’vivre ensemble’’.

F.ROBERT évoque le courrier de notre Association du 4 avril marquant notre surprise d’une remise en cause de la position du Maire sur le maintien de la rue de Pessac en double sens ! Il va par la suite y répondre.

A.M.MONOMAKHOFF présente le nouveau bureau et nous en profitons pour, en quelques mots, nous présenter individuellement.

Anne-Marie rappelle les objectifs principaux de l’Association :

  • Promouvoir le Bien-Vivre ensemble dans notre quartier
  • Faire-valoir le point de vue et défendre les intérêts des riverains
  • Fédérer des initiatives (animations, fêtes de rue…)
  • Travailler ensemble sur les problèmes de Sécurité, de circulation, de stationnement, de propreté…
  • Diffuser et faire remonter des informations.
  • Se rapprocher des autres Associations.

Nous mettons en avant le fait qu’en 6 mois seulement, 104 personnes sont venues rejoindre l’Association et que nous nous sommes fixés un objectif ambitieux de croissance

Premier sujet abordé : La Circulation.

Nous avons de façon claire rappelé la position de l’Association sur ce sujet, à savoir que nous considérions que seul un Plan Global de Circulation dans le quartier pouvait avoir un sens et que l’on ne pouvait pas aborder cette problématique rue par rue.

Anne-Marie a de surcroît précisé que nous souhaitions une circulation fluide et sécurisée pour tous : piétons, vélos, motos, voitures, transports en commun.

F.ROBERT : il existe effectivement un Plan Global mais celui-ci ne peut s’effectuer que groupe de rues par groupes de rues. Il constate des intérêts très divergents entre les habitants de chaque rue. Ce qui lui interdit d’avancer via un consensus global. On comprend, en ce qui concerne la rue de Pessac, qu’il a été extrêmement choqué lors de la dernière réunion qu’il a eue avec ses riverains par sa mise en cause directe avec des propos très agressifs laissant entendre qu’il favoriserait notre Association habitant lui- même dans notre périmètre ? Il n’apparaît pas du tout dans ses propos qu’un quelconque changement de sens de circulation de la rue Saint Genès soit à l’ordre du jour. Il rappelle qu’effectivement les études d’impact ne présentent que des inconvénients à un changement de sens de la rue St Genès. Il se trouve un peu dans une impasse compte tenu de l’attitude des riverains Pessac. Il leur propose une solution qui a le mérite d’être financée puisqu’il dispose d’un budget voté de 1 M€ (suppression de places de stationnement, mise en vitesse limitée à 30 kms/h, ralentisseurs, nouvelle signalétique et ce sur une petite partie seulement de la rue notamment celle entrante par Costedoat). Cette proposition est refusée, les riverains restant fixés sur la mise en sens unique. 

Il devrait nous fournir les dernières études sur la circulation dans le quartier et nous donne l’info sur la baisse importante de circulation des véhicules ces dernières années.

Deuxième sujet : Le Stationnement

André MANEN rappelle que nous ne sommes pas opposés au stationnement payant, qu’il a ses vertus, mais que des aménagements devraient pouvoir se faire tant en matière de communication sur l’utilisation des bornes et l’application EasyPark que sur des tarifs adaptés aux visites professionnelles, amicales ou familiales.

Nous sommes convenus de revenir sur ce sujet avec des propositions et idées d’ici septembre d’ailleurs, la Mairie a mis en place un Comité de Régulation auquel les propositions seront transmises.

F. ROBERT nous informe qu’un dossier complet, spécial stationnement se trouve dans le dernier magazine Bordeaux Mag n° 453 d’avril – pages : 16 à 21

  • Deux grandes zones : rouge pour l’hyper centre et verte pour le reste de la ville.
  • Un tarif préférentiel a été créé pour 4 heures de stationnement à 13,60 € en zone verte et 15 € en rouge.
  • La Mairie réfléchit à un système de macaron visiteur.
  • Création de tarifs préférentiels pour les médecins, infirmiers , kiné et les artisans et commerçants.

F.ROBERT évoque des difficultés dans l’application de zones payantes sur les boulevards qui avaient prévu d’en être exclus, avec des quartiers payants et d’autres non, entraînant des risques d’encombrement vers les zones non payantes proches des zones payantes.

Il ne faut pas perdre de vue que l’objectif de Bordeaux comme celui de toute les grandes villes est de réduire le volume de circulation des voitures donc de stationnements au profit des transports en commun, des vélos et de la marche à pied.

Troisième sujet : La Propreté

L.GROSSMANN rappelle que nos rues sont particulièrement sales avec des poubelles non rentrées, des déjections canines, des détritus sur les trottoirs. Les rues ne sont pas assez nettoyées par les services municipaux et particulièrement les trottoirs ou des déchets ou ordures peuvent y rester des semaines entières sans être enlevés. Il manque des bornes pour les sachets des déjections canines.

On remarque en accord avec le Maire que les riverains doivent avoir bien sûr un comportement citoyen mais que les sanctions prévues ne sont pas ou rarement appliquées.  FR nous informe qu’ils commencent à appliquer des sanctions et amendes : exemple récemment rue de Marmande sur des poubelles qui restaient   systématiquement dans la rue. Trois courriers d’avertissements de la Mairie sont suivis d’une amende de 110 €

Quatrième sujet : Animation

Nous avons exprimé notre souhait de participer à l’Arty Garden Party.  F.ROBERT nous a donné son accord et a donc demandé à son assistante Marie-Catherine Plazanet de nous réserver une tente de 3 m X 3 m ainsi que 2 tables et 4 chaises. 

Cette fête se déroulera dans les Jardin des Dames de la Foi (du 8 au 10/06) , Vendredi 8 juin à partir de 18 h jusqu’à minuit, Samedi 9 juin de 10 h à minuit, Dimanche 10 juin de 10h à 17 h 30.  Au programme : Musique, olympiade, expo photos, démonstrations sportives, Bar, concert Gospel, Maquillage enfants, astronomie, picnic. Vide grenier à la Villa Pia. Une réunion purement technique sur l’Arty Garden Party aura lieu le 22 mai 2018 à laquelle nous n’avons pas besoin d’assister.

Nous proposons d’organiser une Tombola. Il faut que notre programme soit défini avant lundi 23 avril afin que la Mairie puisse imprimer les flyers.  Cette participation suppose donc un investissement de quelques adhérents pour tenir le stand, présenter l’Association, recueillir de nouvelles adhésions et animer la Tombola.

En conclusion F.ROBERT rappelle qu’il existe des Comités de Quartier , il souhaiterait qu’un membre de notre bureau en devienne permanent. La prochaine réunion de ce comité aura lieu le 15/05/2018 à la Villa Pia. 

Il faudrait aussi que nous soyons destinataires de la News Letter de la Mairie. Il propose que nous participions à la visite de la Mairie de quartier organisée par Hugo Lacqui. Nous devons pour fluidifier nos échanges et être dans la boucle de toutes les infos de la Mairie donner à Marie-Catherine Plazanet la liste des membres du bureau avec toutes leurs coordonnées.

Sur nos agendas : prochaine réunion prévue avec FR le mardi 29 mai à 10 h dans son bureau à l’Hôtel de Ville.

Fin de la Réunion à 12 h 10 – 

 

Circulation – courrier de F.Robert et J.L. David

Circulation rues de Pessac et Saint-Genès

Copie du mail de Benoît Deffieux reçu ce lundi 26 mars 2018

Courrier de Fabien ROBERT et Jean-Louis DAVID  

TR: DE LA PART DE FABIEN ROBERT ET JEAN-LOUIS DAVID

De la part de Fabien Robert et Jean-Louis David

De : ARY Ariane [mailto:a.ary@mairie-bordeaux.fr]
Envoyé : vendredi 9 mars 2018 17:49
À : benoit.deffieux@gmail.comassos.rue.de.pessac@gmail.com
Cc : MARTIN-PREVEL Catherine
Objet : DE LA PART DE FABIEN ROBERT ET JEAN-LOUIS DAVID

Bonjour,

Suite à notre réunion à l’Hôtel de Ville le 6 mars dernier, vous trouverez ci-dessous le compte-rendu de nos échanges pour diffusion auprès de vos associations respectives.

//Compte-rendu//

Suite à l’exposition des 12 et 13 janvier sur l’apaisement de la circulation, les deux maires adjoints de quartier ont demandé aux services de tester une hypothèse de sens unique sortant sur la rue de Pessac avec inversion du sens de circulation de la rue Saint Genès.

Dans cette hypothèse, les modèles de circulation démontrent que :

–        Les flux de circulation VL entrants dans la rue Saint Genès restent à un niveau équivalent à ceux constatés avec le sens actuel, en revanche, la rue des treuils voit son trafic sur augmenter de manière significative.

–        Des itinéraires malins vont sans doute se créer entre la rue Saint Genès et la rue de Pessac pour rejoindre les boulevards (impacts rue Theodore Gardère, rue Duhem…).

–        La Liane 11 passerait en sens entrant par la rue du Tondu, étroite dans sa première section. La déconnection des deux sens de circulation de la Liane rend moins efficace le réseau de transport en commun (perte de recette facturée par Kéolis à la Métropole de 65 000 euros par an).

–        La difficulté majeure réside dans l’absence de tout sens sortant entre la rue de Pessac et le cours de la Somme.

–        Cette hypothèse impose de reprendre toutes les études de circulation sur les rues Costedoat, Jean Burguet, Tanesse.

 Sur l’expérimentation en réel de cette hypothèse : les services estiment que les impacts financiers et sur l’ensemble des usagers de la ville (notamment ceux utilisant les TC) sont très conséquents en regard du résultat à démontrer. Les modèles virtuels sont suffisants pour démontrer les impacts.

 L’association de la rue de Pessac demande une poursuite des études et des impacts de cette hypothèse.

L’association de la rue Saint Genès est opposée au changement de sens de la rue Saint Genès compte tenu de la desserte des établissements scolaires.

 Dans ce contexte et vu l’absence d’accord des riverains, les élus proposent d’engager les travaux qui ne compromettent pas l’avenir :

–        Le tronçon Barrière – Rue Audeguil qui en toute hypothèse reste à double sens,

–        La rue Costedoat.

 Et proposent de poursuivre les discussions sur le tronçon central avec l’ensemble des habitants du périmètre impacté selon des modalités de concertation à déterminer.

Cordialement,

Ariane ARY
Chargée de communication quartiersChargée de mission quartier Nansouty Saint-Genès
Cabinet du Maire
M A I R I E   D E   B O R D E A U X
Tél. 05 56 10 21 58
Port.06 48 64 76 65
Toute la ville sur www.bordeaux.fr
Hôtel de Ville, place Pey Berland
33077 Bordeaux cedex

Circulation apaisée du quartier

Projet de circulation apaisée de la rue de Pessac

Réunions et envois de courriers

Dans le cadre des réflexions engagées par la Mairie sur l’apaisement de la circulation de la rue de Pessac, le Bureau de l’Association a

  • participé
  • à une réunion organisée par Fabien Robert le 16 octobre à                                    la Mairie de Bordeaux,
  • au Conseil de quartier présidé par Fabien Robert le 30 octobre à la                  Villa 88, rue St Genès
  • au Conseil de quartier présidé par Alain Juppé et Fabien Robert le                     14 décembre au Lycée St-Genès
  • adressé trois courriers à Alain Juppé et Fabien Robert les 6 octobre,                19 octobre et 30 décembre 2017.