Circulation – courrier de F.Robert et J.L. David

Circulation rues de Pessac et Saint-Genès

Copie du mail de Benoît Deffieux reçu ce lundi 26 mars 2018

Courrier de Fabien ROBERT et Jean-Louis DAVID  

TR: DE LA PART DE FABIEN ROBERT ET JEAN-LOUIS DAVID

De la part de Fabien Robert et Jean-Louis David

De : ARY Ariane [mailto:a.ary@mairie-bordeaux.fr]
Envoyé : vendredi 9 mars 2018 17:49
À : benoit.deffieux@gmail.comassos.rue.de.pessac@gmail.com
Cc : MARTIN-PREVEL Catherine
Objet : DE LA PART DE FABIEN ROBERT ET JEAN-LOUIS DAVID

Bonjour,

Suite à notre réunion à l’Hôtel de Ville le 6 mars dernier, vous trouverez ci-dessous le compte-rendu de nos échanges pour diffusion auprès de vos associations respectives.

//Compte-rendu//

Suite à l’exposition des 12 et 13 janvier sur l’apaisement de la circulation, les deux maires adjoints de quartier ont demandé aux services de tester une hypothèse de sens unique sortant sur la rue de Pessac avec inversion du sens de circulation de la rue Saint Genès.

Dans cette hypothèse, les modèles de circulation démontrent que :

–        Les flux de circulation VL entrants dans la rue Saint Genès restent à un niveau équivalent à ceux constatés avec le sens actuel, en revanche, la rue des treuils voit son trafic sur augmenter de manière significative.

–        Des itinéraires malins vont sans doute se créer entre la rue Saint Genès et la rue de Pessac pour rejoindre les boulevards (impacts rue Theodore Gardère, rue Duhem…).

–        La Liane 11 passerait en sens entrant par la rue du Tondu, étroite dans sa première section. La déconnection des deux sens de circulation de la Liane rend moins efficace le réseau de transport en commun (perte de recette facturée par Kéolis à la Métropole de 65 000 euros par an).

–        La difficulté majeure réside dans l’absence de tout sens sortant entre la rue de Pessac et le cours de la Somme.

–        Cette hypothèse impose de reprendre toutes les études de circulation sur les rues Costedoat, Jean Burguet, Tanesse.

 Sur l’expérimentation en réel de cette hypothèse : les services estiment que les impacts financiers et sur l’ensemble des usagers de la ville (notamment ceux utilisant les TC) sont très conséquents en regard du résultat à démontrer. Les modèles virtuels sont suffisants pour démontrer les impacts.

 L’association de la rue de Pessac demande une poursuite des études et des impacts de cette hypothèse.

L’association de la rue Saint Genès est opposée au changement de sens de la rue Saint Genès compte tenu de la desserte des établissements scolaires.

 Dans ce contexte et vu l’absence d’accord des riverains, les élus proposent d’engager les travaux qui ne compromettent pas l’avenir :

–        Le tronçon Barrière – Rue Audeguil qui en toute hypothèse reste à double sens,

–        La rue Costedoat.

 Et proposent de poursuivre les discussions sur le tronçon central avec l’ensemble des habitants du périmètre impacté selon des modalités de concertation à déterminer.

Cordialement,

Ariane ARY
Chargée de communication quartiersChargée de mission quartier Nansouty Saint-Genès
Cabinet du Maire
M A I R I E   D E   B O R D E A U X
Tél. 05 56 10 21 58
Port.06 48 64 76 65
Toute la ville sur www.bordeaux.fr
Hôtel de Ville, place Pey Berland
33077 Bordeaux cedex

Propreté – Donnez votre avis !

          

ATELIER PROPRETÉ 

Bordeaux Métropole et la mairie de Bordeaux déploient depuis quelques semaines une campagne de communication destinée à faire évoluer les comportements en matière de propreté de l’espace public.
L’objectif est ambitieux encore faut-il se donner les moyens de l’atteindre !

Notre association s’est engagée résolument sur le créneau de la propreté et veut interpeller les élus sur ce sujet. Vous trouverez ci-après :

  • un constat des équipements du quartier 
  • une série de propositions 
  • en fin d’article, un lien vers une enquête pour recueillir votre avis sur ces propositions, ainsi que vos suggestions . Plus les réponses seront nombreuses, plus nous aurons de poids auprès des élus
  • Vous pouvez aussi adresser des commentaires complémentaires.

I -Les équipements mis à notre disposition dans le quartier pour y contribuer 

cf. tableau joint, cliquer sur le lien suivant (puis sur l’étiquette qui apparaît) : 1801 relevé équipements propreté   En résumé:

  • corbeilles publiques : 15 au Jardin des dames de la foi, 11 rue de Pessac, 8 rue de Saint-Genès, 7 rue des Treuils près du lycée, une quinzaine répartie dans d’autres rues, une vingtaine de rues sans équipement.
  • sacs à déjections canines : 2 au Jardin des dames de la foi, rien ailleurs !
  • cendriers publics : seulement 2 rue de Saint-Genès et 4 rue des Treuils, près des lycées…

II – Constats / Recommandations :

Les équipements sont trop souvent insuffisants ou inadaptés.

1-Cendriers : Peu de cendriers publics + quelques initiatives privées près des établissements scolaires.

 Équiper en cendriers + panneau de campagne anti- tabac les abords des lycées et collèges (cf. rue de Saint-Genès, Institut Bergonié et Lycée A. Le Grand)

 Interdire de fumer dans le jardin des Dames de la foi fréquenté par des personnes vulnérables (enfants, personnes âgées).

 Équiper les arrêts de bus en poubelles-cendriers et non en poubelles plastique.

2- Déjections canines : en dehors des abords du jardin des Dames de la foi qui offre pour les chiens du voisinage un espace équipé de distributeurs de sacs, les déjections canines posent de véritables problèmes de propreté urbaine et d’environnement, d’hygiène et de sécurité.

 Multiplier les distributeurs de sachets de ramasse déjections canines dans tout le quartier. Seulement 3 distributeurs contre 181 sur l’ensemble de Bordeaux. Voir répartition sur le site Bordeaux.fr http://plan.bordeaux.fr/bordeaux/?context=FRkx à noter que ce plan n’est pas mis à jour ex : 1 distributeur est mentionné rue Cadroin alors qu’il n’y en a pas.

 Faire une campagne ciblée « déjections canines » par autocollants sur les équipements publics (parcmètres, poubelles, …) rappelant les sanctions encourues en cas d’infraction. Cf. exemple ci-dessus.

3-Nettoyage des trottoirs : certains trottoirs ne sont  jamais nettoyés par les services municipaux ou le travail est très mal fait.

 Revoir la méthode de nettoyage trottoirs + chaussées et non uniquement chaussées.

 Mettre en place et réaliser régulièrement des revues de propreté conjointes citoyens / responsable services de nettoiement / élus (si nécessaire). Proposition de fiche REVUE PROPRETE jointe – cliquer  sur le lien suivant puis sur l’étiquette qui apparaît:  grille évaluation propreté  (fiche établie à partir de documents publiés par l’Association des Villes pour la Propreté Urbaine).

4-Poubellescorrélation très forte entre la présence de poubelles qui ne sont jamais rentrées et la saleté des trottoirs. Facile à repérer mais pourtant rien n’est fait !

 Faire une campagne d’informations via 1 dépliant ou autocollant ou Bordeaux Mag rappelant l’utilisation des poubelles, les consignes de tri sélectif et obligations de chacun aux abords de son habitat (responsabilité engagée en cas de problème).

5-Impliquer les ASVP pour faire respecter les règles conformément à la circulaire du 28/4/2017, voir extrait ci-après du code de la santé publique.
• L’article L. 1312-1 du code de la santé publique (dernier alinéa) donne compétence aux ASVP pour relever par rapports les contraventions aux dispositions des règlements sanitaires relatives à la propreté des voies et espaces publics.

III – Accédez à l’enquête et apportez vos avis et suggestions

1 – soit vous répondez directement depuis le blog

  • cliquez sur le lien ci-dessous, une étiquette apparaît, cliquer dessus, elle donne accès au formulaire : Ici ,
  • cochez les cases rondes des propositions que vous validez,
  • entrez vos arguments et suggestions,
  • envoyez( bouton en bas du formulaire)

2 – ou  bien  vous imprimez le document  et vous le faites parvenir à l’Association

  • cliquez sur le lien ci-dessous, une étiquette apparaît, cliquer dessus, elle donne accès au formulaire en PDF : 1801 Avis propreté
  •  remplissez-le manuellement
  • et déposez le au siège de l’association, 21 rue de St Genès, Bordeaux
  • ou scannez le et envoyez le par mail à l’adresse ci-après ( à recopier dans votre messagerie si celle-ci ne s’ouvre pas automatiquement – cela dépend de la configuration de votre ordinateur, tablette ou smartphone) : contact-proprete@asso-quartier-stgenes.org

D’avance un grand merci à tous.

Circulation apaisée du quartier

Projet de circulation apaisée de la rue de Pessac

Réunions et envois de courriers

Dans le cadre des réflexions engagées par la Mairie sur l’apaisement de la circulation de la rue de Pessac, le Bureau de l’Association a

  • participé
  • à une réunion organisée par Fabien Robert le 16 octobre à                                    la Mairie de Bordeaux,
  • au Conseil de quartier présidé par Fabien Robert le 30 octobre à la                  Villa 88, rue St Genès
  • au Conseil de quartier présidé par Alain Juppé et Fabien Robert le                     14 décembre au Lycée St-Genès
  • adressé trois courriers à Alain Juppé et Fabien Robert les 6 octobre,                19 octobre et 30 décembre 2017.

Proposition d’amélioration de la circulation rue de Pessac

L’Association des Riverains du Quartier Saint Genès, forte de 95 adhérents, est catégoriquement opposée à la mise en sens unique de la rue de PESSAC dans le sens PESSAC -BORDEAUX qui aboutirait :

1/ à déplacer vers la rue SAINT GENES la moitié du trafic de la rue de PESSAC; “déshabiller Paul pour habiller Jacques” n’a jamais été une solution

2/ alors que la rue SAINT GENES connaît déjà une circulation au moins aussi importante que la rue de PESSAC

3/alors qu’elle concentre plusieurs ensembles scolaires au point de voir quotidiennement plus de 4500 élèves entrer et sortir des établissements entraînant matins et soirs des embouteillages mémorables

4/ et qui majorerait très nettement le danger engendré par la circulation insouciante des jeunes, les trottoirs ne leur suffisant plus (piétons, cyclistes, trottinettes etc…)

Il convient ici de rappeler que la rue SAINT GENES était autrefois à double sens et qu’elle a précisément été mise en sens unique en raison de cette affluence scolaire et pour d’évidentes raisons de sécurité

5/ sachant qu’au surplus la rue SAINT GENES dessert l’Hôpital BERGONIE et le Centre de Réadaptation Psychothérapique NAZARETH pour handicapés, la fluidité de la circulation dans cette artère apparaît primordiale

6/ sachant également que le bus n°4, une fois entré dans la rue SAINT GENES ne pourrait plus en sortir sauf à amputer le jardin des Dames de la Foi pour lui permettre de tourner dans la rue des Treuils, car le virage à droite sur les Boulevards est impossible en raison de l’existence du tunnel sous la Barrière SAINT GENES

 Sans ignorer les problèmes de circulation de la rue de PESSAC, il apparaît que sa mise en sens unique dans le sens PESSAC-BORDEAUX est inimaginable et serait une erreur monumentale.

En revanche, une mise en sens unique de la rue de PESSAC dans le sens BORDEAUX PESSAC est tout à fait envisageable.

La rue de PESSAC pourrait être en sens unique de la rue COSTEDOAT à la Caserne BOUDET puis à double sens de la Caserne BOUDET jusqu’à la Barrière de PESSAC

En venant de la Barrière de PESSAC, la circulation serait déviée au niveau de la caserne BOUDET vers la rue Fernand AUDEGUIL devenue particulièrement accessible et de circulation aisée depuis qu’elle a été mise en sens unique.

Les véhicules auraient alors plusieurs options proposées par panneaux :

1/prendre immédiatement la rue de LANDIRAS qui est en sens unique

2/prendre la rue du TONDU qui est aussi à sens unique et qui rattrape la rue LANDIRAS

La conjonction de ces deux rues mène vers la gare soit par la Place Amédée LARRIEU, les rues Saint NICOLAS et LA FONTAINE et mène également vers la Place de la VICTOIRE et son parking ou le marché des Capucins et son parking et enfin vers la gare par le Cours de la MARNE.

3/prendre un peu plus loin la rue DANDICOLLE, encore une rue en sens unique, menant vers la Place de la République, l’Hôpital SAINT ANDRE, la Cour d’appel ou le Tribunal de Grande Instance et le Conseil de Prud’hommes avec parking sous la Place de la République et permettant en contournant la Place de la République de descendre vers PEY BERLAND avec le parking SAINT CHRISTOLY voire de poursuivre vers le Cours VICTOR HUGO avec son parking et d’arriver jusqu’aux quais

Il convient ici de préciser que les options offertes par la rue DANDICOLLE sont également accessibles en prenant la rue du TONDU

4/enfin, dernière option, aller jusqu’au Cours du Ml JUIN, artère à 4 voies menant directement à la caserne des pompiers qui permet d’envisager de pousser vers la Place GAMBETTA, puis les Allées de TOURNY avec leur parking et la Place des QUINCONCES et plus loin, accès vers le quartier des Bassins à Flot en prenant le cours de VERDUN.

En répartissant ainsi la circulation venant de la Barrière de PESSAC sur 4 axes différents on ne surchargerait aucune voie en particulier et assurerait la fluidité du trafic tout en supprimant le bouchon particulièrement pénible au carrefour rue TANESSE-Cours ARISTIDE BRIAND

Question autobus, cela supprimera le bus n°11 dans la rue de PESSAC en le transportant dans un premier temps rue Fernand AUDEGUIL puis rue du TONDU où il pourra tourner sans problème compte tenu de la largeur de la rue Fernand AUDEGUIL et rattrapera son parcours en bas de la rue du TONDU en prenant à droite le cours de la LIBERATION puis le cours Aristide BRIAND

Cela obligera simplement à déplacer l’arrêt du bus n°11 au niveau de la Caserne BOUDET pour le coupler avec celui du bus n°4 rue Fernand AUDEGUIL, puis à déplacer l’arrêt rue de STRASBOURG pour le coupler avec l’arrêt du bus n°24 “LANDIRAS”, celui de la rue de NAVARRE pour le coupler avec l’arrêt du bus n°24 “LOUIS MIE” et enfin celui de la rue COSTEDOAT avec l’arrêt du bus n°1 Cours Aristide BRIAND

Sachant qu’il y a très peu de voyageurs montant ou descendant aux arrêts Rue de STRASBOURG et rue de NAVARRE, ce déplacement de la ligne n°11 n’aura que peu d’impact sur les habitants de la rue de PESSAC qui auront à faire un peu de marche pour attraper leur autobus, mais comme a dit Monsieur le Maire, lors de la réunion du Conseil de Quartier du 14 décembre; “le meilleur moyen de se déplacer dans BORDEAUX est encore la marche.”

En revanche les riverains de la rue de PESSAC verront la circulation dans cette rue diminuer de moitié, pourront bénéficier d’une piste cyclable et conserver leur nombre de places de parking.

******************

Nous pensons que cette solution empreinte de bon sens est de nature à satisfaire non seulement les riverains de la rue SAINT GENES mais également ceux de la rue de PESSAC tout en étant conscients qu’il y aura toujours des points difficiles puisqu’il y a trop de voitures dans BORDEAUX

Le Bureau

Saisine du Maire-adjoint sur la circulation et la propreté

Suite au compte-rendu des ateliers propreté & stationnement, le Bureau a adressé le 22 décembre un courrier  à Monsieur Fabien Robert, Maire de quartier relatif à la circulation de la rue Mazarin (passage en zone 30) et à la propreté du quartier.  Accéder :