Proposition d’amélioration de la circulation rue de Pessac

L’Association des Riverains du Quartier Saint Genès, forte de 95 adhérents, est catégoriquement opposée à la mise en sens unique de la rue de PESSAC dans le sens PESSAC -BORDEAUX qui aboutirait :

1/ à déplacer vers la rue SAINT GENES la moitié du trafic de la rue de PESSAC; “déshabiller Paul pour habiller Jacques” n’a jamais été une solution

2/ alors que la rue SAINT GENES connaît déjà une circulation au moins aussi importante que la rue de PESSAC

3/alors qu’elle concentre plusieurs ensembles scolaires au point de voir quotidiennement plus de 4500 élèves entrer et sortir des établissements entraînant matins et soirs des embouteillages mémorables

4/ et qui majorerait très nettement le danger engendré par la circulation insouciante des jeunes, les trottoirs ne leur suffisant plus (piétons, cyclistes, trottinettes etc…)

Il convient ici de rappeler que la rue SAINT GENES était autrefois à double sens et qu’elle a précisément été mise en sens unique en raison de cette affluence scolaire et pour d’évidentes raisons de sécurité

5/ sachant qu’au surplus la rue SAINT GENES dessert l’Hôpital BERGONIE et le Centre de Réadaptation Psychothérapique NAZARETH pour handicapés, la fluidité de la circulation dans cette artère apparaît primordiale

6/ sachant également que le bus n°4, une fois entré dans la rue SAINT GENES ne pourrait plus en sortir sauf à amputer le jardin des Dames de la Foi pour lui permettre de tourner dans la rue des Treuils, car le virage à droite sur les Boulevards est impossible en raison de l’existence du tunnel sous la Barrière SAINT GENES

 Sans ignorer les problèmes de circulation de la rue de PESSAC, il apparaît que sa mise en sens unique dans le sens PESSAC-BORDEAUX est inimaginable et serait une erreur monumentale.

En revanche, une mise en sens unique de la rue de PESSAC dans le sens BORDEAUX PESSAC est tout à fait envisageable.

La rue de PESSAC pourrait être en sens unique de la rue COSTEDOAT à la Caserne BOUDET puis à double sens de la Caserne BOUDET jusqu’à la Barrière de PESSAC

En venant de la Barrière de PESSAC, la circulation serait déviée au niveau de la caserne BOUDET vers la rue Fernand AUDEGUIL devenue particulièrement accessible et de circulation aisée depuis qu’elle a été mise en sens unique.

Les véhicules auraient alors plusieurs options proposées par panneaux :

1/prendre immédiatement la rue de LANDIRAS qui est en sens unique

2/prendre la rue du TONDU qui est aussi à sens unique et qui rattrape la rue LANDIRAS

La conjonction de ces deux rues mène vers la gare soit par la Place Amédée LARRIEU, les rues Saint NICOLAS et LA FONTAINE et mène également vers la Place de la VICTOIRE et son parking ou le marché des Capucins et son parking et enfin vers la gare par le Cours de la MARNE.

3/prendre un peu plus loin la rue DANDICOLLE, encore une rue en sens unique, menant vers la Place de la République, l’Hôpital SAINT ANDRE, la Cour d’appel ou le Tribunal de Grande Instance et le Conseil de Prud’hommes avec parking sous la Place de la République et permettant en contournant la Place de la République de descendre vers PEY BERLAND avec le parking SAINT CHRISTOLY voire de poursuivre vers le Cours VICTOR HUGO avec son parking et d’arriver jusqu’aux quais

Il convient ici de préciser que les options offertes par la rue DANDICOLLE sont également accessibles en prenant la rue du TONDU

4/enfin, dernière option, aller jusqu’au Cours du Ml JUIN, artère à 4 voies menant directement à la caserne des pompiers qui permet d’envisager de pousser vers la Place GAMBETTA, puis les Allées de TOURNY avec leur parking et la Place des QUINCONCES et plus loin, accès vers le quartier des Bassins à Flot en prenant le cours de VERDUN.

En répartissant ainsi la circulation venant de la Barrière de PESSAC sur 4 axes différents on ne surchargerait aucune voie en particulier et assurerait la fluidité du trafic tout en supprimant le bouchon particulièrement pénible au carrefour rue TANESSE-Cours ARISTIDE BRIAND

Question autobus, cela supprimera le bus n°11 dans la rue de PESSAC en le transportant dans un premier temps rue Fernand AUDEGUIL puis rue du TONDU où il pourra tourner sans problème compte tenu de la largeur de la rue Fernand AUDEGUIL et rattrapera son parcours en bas de la rue du TONDU en prenant à droite le cours de la LIBERATION puis le cours Aristide BRIAND

Cela obligera simplement à déplacer l’arrêt du bus n°11 au niveau de la Caserne BOUDET pour le coupler avec celui du bus n°4 rue Fernand AUDEGUIL, puis à déplacer l’arrêt rue de STRASBOURG pour le coupler avec l’arrêt du bus n°24 “LANDIRAS”, celui de la rue de NAVARRE pour le coupler avec l’arrêt du bus n°24 “LOUIS MIE” et enfin celui de la rue COSTEDOAT avec l’arrêt du bus n°1 Cours Aristide BRIAND

Sachant qu’il y a très peu de voyageurs montant ou descendant aux arrêts Rue de STRASBOURG et rue de NAVARRE, ce déplacement de la ligne n°11 n’aura que peu d’impact sur les habitants de la rue de PESSAC qui auront à faire un peu de marche pour attraper leur autobus, mais comme a dit Monsieur le Maire, lors de la réunion du Conseil de Quartier du 14 décembre; “le meilleur moyen de se déplacer dans BORDEAUX est encore la marche.”

En revanche les riverains de la rue de PESSAC verront la circulation dans cette rue diminuer de moitié, pourront bénéficier d’une piste cyclable et conserver leur nombre de places de parking.

******************

Nous pensons que cette solution empreinte de bon sens est de nature à satisfaire non seulement les riverains de la rue SAINT GENES mais également ceux de la rue de PESSAC tout en étant conscients qu’il y aura toujours des points difficiles puisqu’il y a trop de voitures dans BORDEAUX

Le Bureau

Une réflexion sur « Proposition d’amélioration de la circulation rue de Pessac »

  1. bonjour,
    Je ne comprends pas pourquoi on doit mettre la rue de pessac à sens unique. Si on la trouve trop étroite, il faudrait supprimer les stationnements, depuis que le stationnement est devenu payant il y a moins de voitures, donc cela ne se justifie peut être plus. J’habite rue d’Arcachon, pour aller chez moi ce serait la croix et la bannière, encadré de 2 rue dans le même sens. imaginez le nombre de voitures dans ces petites rues périphérique pour prendre le sens et arriver chez nous. Si la rue de pessac est dans le sens pessac-bordeaux, alors il m’est impossible d’aller chez moi en voiture de la ville.
    Non il faut se battre pour la garder à double sens quitte à supprimer le stationnement dans la rue de pessac.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Charte liée au commentaires publiés sur le site