Propreté – RV avec F.Robert

ATELIER PROPRETÉ – Rendez-vous avec Fabien Robert le 5 avril 2018 – Compte rendu

Le Bureau ayant transmis à Monsieur Fabien Robert le rapport de l’Atelier propreté, le Maire-adjoint a souhaité rencontrer l’Association sur ce sujet. Rendez-vous a été pris avec Michel Kas – Responsable Propreté pour l’Association – et Anne-Marie Monomakhoff – Présidente – ce jeudi 5 avril à 9h30.

Ci-après le compte rendu de cette réunion, établi à partir de la grille du rapport qui a servi de fil conducteur de la réunion.

 1 –Les équipements mis à notre disposition dans le quartier pour contribuer à la propreté ?

Les équipements sont trop souvent insuffisants ou inadaptés.

Les quelques cendriers comptés résultent d’initiatives privées (prés des établissements scolaires) et ne sont pas vidés régulièrement.

  • Equiper en cendriers + panneau de campagne anti- tabac (voir rue de Saint Genès, institut Bergonié et Lycée Legrand) les abords des lycées et collèges.
  • Interdire de fumer dans le jardin des Dames de la foi fréquenté par des personnes vulnérables (enfants, personnes âgées).
  • Equiper les arrêts de bus en poubelles-cendriers et non en poubelles plastique.

Fabien Robert prend note du constat et de la disparité selon les rues. Il propose de revoir la mise en place de poubelles-cendriers supplémentaires lors des réaménagements de rue, tout en attirant l’attention sur les coûts (équipement, ramassage, entretien).

Pour les cendriers, nous avons évoqué l’expérience d’EcoMégots, avec une priorité à proximité des établissements scolaires et des arrêts de bus. Il doit rencontrer l’Association EcoMégots- qui mène une première action Rive droite –  pour voir leur capacité à faire et leur proposer une rencontre avec notre association.

Pour le Jardin des Dames de la Foi, il va s’assurer que les espaces Jeux pour les enfants sont en zone non-fumeur, mais n’est pas favorable à une interdiction générale.

Pour les campagnes anti-tabac et anti-pollution, il se renseigne auprès des chefs d’établissements pour savoir quelles actions ils mènent en ce sens auprès des élèves.

2-  En dehors des abords du jardin des Dames de la foi qui offre pour les chiens du voisinage un espace équipé de distributeurs de sacs, les déjections canines posent de véritables problèmes de propreté urbaine et d’environnement, d’hygiène et de sécurité.

  • Multiplier les distributeurs de sachets de ramasse déjections canines dans tout le quartier.
  • Faire une campagne d’affichage ciblée déjections canines sur les trottoirs et rappeler les sanctions encourues en cas d’infraction.

 Les distributeurs, les sacs et l’entretien coûtent très cher (plus de 200 000 € par an). Il estime que c’est à chaque propriétaire de supporter tous les coûts de son chien. Face à la demande de nettoyage, il va voir les services pour organiser un nettoiement.

 Certains trottoirs ne sont jamais nettoyés par les services municipaux, ou le travail est très mal fait.

  • Revoir la méthode de nettoyage trottoirs + chaussées et non uniquement chaussées.
  • Mettre en place et réaliser régulièrement des revues de propreté conjointes citoyens / responsable services de nettoiement / élus (si nécessaire). Proposition de fiche EVAL PROPRETE jointe.

F.Robert a rappelé que le nouveau Plan Propreté prendrait effet en septembre prochain. Cela permettra le redéploiement des ressources (environ 100 agents) sur l’ensemble des quartiers périphériques, avec une augmentation des fréquences de nettoyage des rues et des trottoirs. La privatisation du nettoiement du centre historique permettra également une comparaison des résultats et des méthodes et leur une adaptation éventuelle. Il nous a précisé que l’ensemble du management de ces services a été changé.

Il s’est montré intéressé par l’idée de revue de propreté, a évoqué les « déambulations » faites avec les membres du Comité de quartier avant les réunions. Il se renseigne aussi sur les relations de la Ville avec l’Association des Villes pour la Propreté Urbaine pour savoir si Bordeaux y adhère et a demandé à disposer du projet de revue simplifié établi par Michel Kas.

A noter : de telles revues nécessitent l’implication de riverains. Michel Kas est prêt à accompagner les premières revues. 

Le Maire-adjoint propose également que notre Association participe à la Commission Permanente du Comité de Quartier où 20 personnes sont tirées au sort et 20 sont désignées parmi les forces « actives » du quartier. Le Président de cette Commission est Régis Chauffat.

 

poubelle débordante 3 – Corrélation très forte entre la présence permanente de poubelles qui ne sont jamais rentrées et la saleté des trottoirs.

Nous avons soulevé les imprécisions de la règlementation. Il nous a précisé qu’il pouvait y avoir verbalisation – validée par le procureur- effectuée par des agents assermentés quand les poubelles restent sur les trottoirs en dehors des jours de collecte. Des avertissements et des amendes ont été récemment prononcés.

La Mairie met en place une brigade de verbalisation d’une vingtaine de personnes assermentées. Quand il y a des dépôts sauvages, des recherches peuvent être effectuées pour identifier les contrevenants.

4 -Impliquer les ASVP pour faire respecter les règles conformément à la circulaire du 28/4/2017, (cf extrait du code de la santé publique. L’article L. 1312-1 du code de la santé publique (dernier alinéa) donne compétence aux ASVP pour relever par rapports les contraventions aux dispositions des règlements sanitaires relatives à la propreté des voies et espaces publics)

Face à notre observation selon laquelle on ne voit plus d’ASVP dans le quartier, il nous a expliqué   que :

  • Certains, sous statut de contractuel, ont été redéployés parmi « les gilets rouges » en tant que salariés de l’entreprise
  • Certains, sous statut de titulaire, sont en formation pour être redéployés en septembre vers la police municipale pour exercer des missions de contrôle de l’espace public, notamment de contrôle social (incivilités, surveillance nocturne…) Cette police municipale va être partiellement territorialisée et quatre permanents seront affectés à la Mairie de Quartier Nansouty-Saint Genès, avec une rotation tous les trois ans.

 

Le Maire-adjoint nous a confirmé que le « Monsieur Propreté » de la Mairie de Bordeaux est Jean-Louis David, dans le cadre de sa délégation Proximité, avec l’assistance de la conseillère municipale Mme Givernaud qui est aussi sur la Mairie de quartier Nansouty Saint Genès.

Pour la communication, nous lui avons suggéré d’utiliser de façon récurrente Bordeaux Mag pour publier systématiquement une page Propreté.  Il en a pris note et a semblé intéressé.

 Fabien Robert s’est engagé à nous envoyer un compte rendu écrit de notre entrevue.  Dès qu’il en disposera, il nous adressera les impacts du plan Propreté pour notre quartier. Un suivi des actions sera mis en place.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Charte liée au commentaires publiés sur le site