Notre pique-nique de rentrée

7 septembre, 18h45, Lionel et Michel se retrouvent sur place pour déplier les quarante chaises et les six tables grises déposées par la mairie. Elles manquent de gaieté, nous partons à la pêche aux nappes en papier. Thierry, grand seigneur, apporte plusieurs grandes nappes basques, en tissu clair rayé de rouge… notre installation prend tout de suite un autre cachet! Christine et Denis, devant chez qui sont installés tables et chaises, viennent nous prêter main forte.

Les premiers voisins arrivent, chargés de victuailles et de boissons que nous regroupons pour dresser un buffet à partager. Au fur et à mesure des arrivées, il déborde sur les tables voisines: grosses crevettes roses, olives noires, tartes aux légumes multicolores,  charcuteries appétissantes, fromages odorants… Notes vertes d’un taboulé libanais, colorées d’une salades de pâtes, dorées des cakes, acidulées de coupes de melons garnies de  framboises et mûres,  parfumées des gâteaux de toutes formes, verrines, mousse au chocolat…

Les uns et les autres vadrouillent, un verre à la main, d’un groupe à un autre. Il y a ceux qu’on connaît,  certains juste croisés dans la rue ou chez le boulanger, d’autres qu’on rencontre pour la première fois, quelques nouveaux arrivants ! Des ados discutent en petits groupes, des enfants courent et jouent au ballon. Chacun se présente par son nom, et son adresse. Le son monte, l’ambiance est sympathique, chaleureuse. Nous sommes bientôt une soixantaine d’adultes et ados, une dizaine d’enfants de un an à douze ans. Nous avions tablé sur quarante en tout. Pas mal pour notre première édition !

Notre maire-adjoint de quartier, Fabien Robert, Herbert Houinou, le secrétaire général, Ariane, en charge de la communication, deux  organisatrices du LAAB nous rendent visite, partagent avec nous un verre, quelques amuse-gueule, rencontrent les uns et les autres. Surprise, un orchestre les suit, installe  ses instruments en bord de rue et joue pendant près d’une heure.  Une touche musicale, entraînante, inattendue et appréciée.

Tout le monde picore, les uns debout, les autres attablés. Les groupes sont mouvants, se composent, se recomposent, s’élargissent. On trinque à gauche, à droite, chacun goûte un plat, un autre, apprécie la variété des talents culinaires de ses voisins. Les discussions vont bon train, sur le quartier, les projets, l’association, les vacances, la rentrée, les occupations de chacun… La soirée est douce et  animée, souriante. Les heures tournent… il faut bientôt songer à ranger pour respecter les horaires. Chacun y met du sien. En un quart d’heure, la rue retrouve son aspect d’avant pique-nique ! C’est le moment des « au revoir »  dans les rues du quartier, lors de  la prochaine manifestation de l’association, chez les uns et les autres… La fête est finie ! Nous la quittons le sourire aux lèvres avec au cœur ce goût inimitable des bons moments partagés dans la simplicité et l’amitié.

 

Une réflexion sur « Notre pique-nique de rentrée »

  1. Ce devait être super et réussi.
    Nous sommes passés en début, mais nous avons eu peur de nous trouver dans une réunion de rue, ça avait l’air tellement convivial avec la nappe … je suis rue d’arcachon, plus loin…. Nous n’avons pas oser nous présenter, on a osé rue Théodore Garder car notre rue est adjacente.
    nous avons passé aussi une bonne soirée, c’est vraiment une manifestation à sauvegarder
    L’an prochain, si rien ne se fait rue d’arcachon, on viendra vous avec vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Charte liée au commentaires publiés sur le site